Dominique LENOIR


L’âme du monde


Notes de lecture.


P28 – Tous les chercheurs spirituels du monde boivent à la même source : celle de la vie et de l’amour.

P29 - Parabole de l’éléphant et des aveugles.

P30 – Aucune religion de peut prétendre posséder la totalité de la vérité.

P31 – Chaque religion possède une manière originale et singulière de concevoir la vérité universelle.

Le monde est beau par la variété de ses paysages

La vie spirituelle est belle par le foisonnement de ses chemins.

P35 – exercice de méditation sur la transformation des émotions.

P41 – Il y a une différence entre les lieux symboliques des religions (Rome, Jérusalem, La Mecque, Bénares…) et l’humanité.

P42 – de la nécessité de dépasser les différences pour tenter de formuler ensemble les fondement universels de la sagesse.

P44 – L’oralité comme véhicule de la connaissance, plutôt que l’écrit ou le gravé.

P48 – La matière et l’esprit, l’âme son immortalité.

P51 – Cette vie est capitale et nos pensées et nos actes déterminent non seulement notre bonheur sur Terre, mais aussi la vie future de notre esprit.

P52 – la recherche de la sagesse réunit les hommes en quête d’un noble idéal de vie.

P56 – l ‘ « âme du monde » signifie la présence dans l’univers d’une force mystérieuse et bonne qui maintient l’ordre du monde.


Les sites clés de la sagesse.


1 – Du sens de la vie : vivre comme un homme, ne pas se laisser aller à ses instincts, garder ce qui est essentiel, à ce à quoi on tient le plus, prendre le temps de vivre les expériences les plus essentielles : l’amour, l’amitié, l’activité créatrice, la contemplation de la beauté du monde.

Partager, aider,

Tant que nous n’aurons pas découvert notre vocation nous serons d’éternels affamés.

Découvrir ce pour quoi nous sommes faits.

Devient ce que tu es (p67).

Nous avons une source à trouver (p67). – totale harmonie intérieure et profonde union avec le monde.

Eteindre la soif (p69) pour atteindre un bonheur véritable (-la soif des désirs).

Il n’y a pas de plus grand fléau que l’esprit de convoitise (p70).

Le bonheur c’est de continuer à désirer ce que l’on possède déjà (p70).

Quitter la logique de l’avoir pour celle de l’être.

La grande ambition : développer le meilleur des soi-mêmes – être en paix intérieure, de joie, de sérénité, que personne ni rien ne pourra enlever, pas même la mort (p74).


2 – Du corps et de l’âme : corps physique, corps émotionnel et psychique.


3 – De la vraie liberté


4 – De l’amour



5 – Des qualités à cultiver et des poisons à rejeter



6 – De l’art de vivre



7 – De l’acceptation de ce qui est.



---ooOoo—